1. Guide de l’épilation laser –
Introduction

Informer les patients
Ce guide a pour ambition de répondre aux questions que vous vous posez sur l’épilation laser. Actuellement, la Suisse et la France sont les pays les moins équipés par habitant en laser épilatoire très loin derrière l’Allemagne, l’Angleterre et même l’Espagne.
Nous sommes aussi énormément en retard derrière l’Amérique du Nord et l’Asie où le laser a commencé à entrer dans les moeurs depuis déjà une dizaine d’années. Principaux responsables : le manque d’information du public et la réglementation qui reste encore insuffisante.
Ces deux facteurs ont conduit à la prolifération « d’instituts » et autres officines non médicales qui épilaient surtout les portefeuilles, et ont entretenu le doute sur une technique merveilleuse aujourd’hui mature. En lisant ces quelques pages vous comprendrez comment fonctionne le laser, et quels critères retenir afin de sélectionner en toute sérénité le médecin en qui vous placerez votre confiance.
Si vous pensez sérieusement à rallier le camp des accros de la peau douce, ce guide vous aidera à trouver un praticien lasériste, et enrichira le dialogue avec lui. Si vous avez déjà pris votre décision, il vous permettra de devenir un patient informé, sachant que faire avant, pendant et après les traitements.

La technique d’épilation laser est désormais maîtrisée et les différentes familles d’appareils ont trouvé leur place. Les schémas thérapeutiques sont stabilisés et vous verrez que les prix deviennent abordables.
Pour réaliser ce guide, nous avons analysé systématiquement les 188 publications recensées à ce jour et repris le chemin de l’université pour y intégrer l’apport scientifique de la complexe mais passionnante physique des lasers. Mais il fallait confronter la théorie et la pratique pour refléter de manière vivante l’épilation laser aujourd’hui. L’esprit de compagnonnage propre à la médecine nous a permis de travailler avec la plupart des appareils du marché, et de partager l’expérience de nombreux confrères, laséristes de la première heure.
De cette confrontation du terrain et de la science, nous tirons une conviction forte: une épilation laser bien conduite, dans une indication bien posée, donne toujours de bons résultats. Ce sentiment est confirmé par le témoignage des personnes déjà traitées, pour la plupart ravies du résultat.
Il faut savoir que le nombre de séances pour parvenir au résultat souhaité est variable et qu’il existe quelques échecs qui peuvent venir d’indications mal posées (présence de troubles hormonaux,…), ou d’un traitement insuffisamment énergique.
De ce point de vue, les techniques de dernière génération apportent un progrès décisif. Associées au laser, elles augmentent l’efficacité du traitement, diminuent son coût total, et sécurisent l’acte. Les praticiens qui les utilisent et les patients qui en bénéficient sont enthousiasmés par les résultats.
La place des différents lasers évoluera encore dans les années à venir, au fur et à mesure des perfectionnements qui ne cessent de leur être apportés. Le présent guide exprime des résultats établis sur une analyse indépendante de la littérature confrontée à une large expérience. Nos conclusions sont clairement affichées. Vous pourrez ainsi vous orienter dans le maquis des sollicitation publicitaires.

Attention drogue dure!
Si les indications médicales sont respectées, le matériel à la hauteur, et votre praticien minutieux et bien aguerri, vous obtiendrez une épilation permanente été comme hiver. Nous vous prévenons tout de suite que le plus gros problème de l’épilation est ensuite de résister à l’envie de faire le reste! « En combien de séances ? » demanderont les plus avisés d’entre vous… Et bien il n’existe pas de réponse unique à cette question car les variations sont grandes d’une zone du corps à l’autre, autant que d’un patient à l’autre. Certaines zones n’auront pas besoin de plus de deux séances (sourcils), alors que d’autres nécessiteront de six à dix séances (lèvres supérieures)! La moyenne s’établit aux alentours de six séances pour la trilogie la plus demandée: aisselles, jambes, maillot.

Y aller maintenant ou plus tard?
L’épilation définitive au laser s’appuie sur une technique stabilisée qui conserve des possibilités de progrès. Dans les années à venir, les évolutions viendront surtout des systèmes périphériques associés aux lasers. Des espoirs de baisses de prix des diodes laser existent, mais malheureusement, comme soeur Anne, elles se font attendre… Par contre, nul besoin d’attendre pour bénéficier des progrès de la conduite de tir qui permettent de traiter de manière sécuritaire des poils considérés jusqu’à présent comme rebelles. Nul besoin non plus d’attendre pour bénéficier de systèmes de refroidissement cutané de plus en plus performants (flux d’air constant), qui améliorent radicalement l’efficacité de l’épilation et le confort du traitement.
Avec ces deux progrès, les lasers Alexandrite s’attaquent aux poils blonds, ce qui était impensable il y a peu de temps. Nous verrons aussi, comment la pulvérisation de spray homoeopathique permet d’espérer améliorer encore la tolérance du traitement.
C’est en regardant le chemin parcouru en six ans par l’épilation laser que l’on peut affirmer qu’il est temps d’y aller ! Des progrès considérables et des facteurs de succès sont au rendez-vous:

  • des chercheurs (français notamment) à l’origine de
    découvertes majeures en conduite de tir,
  • des praticiens inventifs utilisant des appareils de cryoanesthésie pour améliorer le refroidissement cutané,
  • des fabricants qui investissent pour adapter leurs
    lasers aux besoins médicaux.

L’histoire de la réanimation n’est pas très éloignée qui faisait la place dans les années 50 à des scientifiques passionnés, à des praticiens inventifs construisant un respirateur de réanimation… avec un aspirateur, et à des fabricants téméraires osant industrialiser ces trouvailles. A un niveau certes moins vital, l’éradication de la pilosité pour un prix accessible suit le même parcours. En quelques années, elle est en train de reléguer aux oubliettes les procédés barbares de rasage, d’arrachage et autres extirpations. La peau, libérée du bulbe paléolithique par l’épilation définitive procure au toucher une douceur qu’aucune autre technique n’apporte.
En un mot, le laser c’est géant, nous vous invitons à lire la suite!